Quels sont les effets de la couleur sur les êtres vivants ?

vendredi 24 février 2017

La couleur qu'est ce que c'est ?

La lumière du soleil et celle émise par certaines lampes est appelée lumière blanche. Elle peut être décomposée avec des objets comme les prismes et les réseaux.

La lumière blanche (représentée en gris) décomposée par un prisme vu de face

Grâce à cette opération, on peut observer ce que l'on appelle le spectre de la lumière blanche. Il ressemble à un arc en ciel d'abord bleu violet, puis vert, et enfin rouge. On dit que la lumière blanche est polychromatique. On peut associer à chaque nuance de couleur une certaine longueur d'onde, que l'on mesure en nanomètre (noté nm). Le spectre de la lumière est donc l'ensemble des longueurs d'ondes dont cette lumière est consitutée.
Originale
Spectre de la lumière de la lumière visble

 

L'oeil humain distingue certaines ondes : la plupart des Hommes sont capables de voir les radiations colorées dont la longueur d'onde varie entre environ 400 nm et entre 700 nm et 800 nm. Mais il existe également des ondes que l'homme ne peut pas voir : les Ultra-Violets, dits UV dont la longueur d'onde est inférieure à 400 nm et les Infra-Rouges, dont la longueur d'onde dépasse 800 nm. En effet, la rétine humaine possède des photorécepteurs qui nous permettent de voir ce que nous appelons les couleurs primaires : le bleu, le vert et le rouge. D'autres couleurs, comme le jaune sont obtenues en additionnant deux couleurs primaires (dans le cas du jaune, le vert et le rouge).

Toutes les espèces animales n'ont pas les mêmes "palettes" colorées : en effet, comme les êtres humains, les abeilles voient trois types de radiations : le vert, le bleu et aussi les ondes UV. Cette vision spéciale lui permet de distinguer des détails invisibles aux Hommes comme des "pistes d'atterissage" dessinées sur les pétales des fleurs afin de diriger l'abeille vers le pollen de la plante.

La couleur est une sensation propre à chaque individu car la perception du monde coloré dépend d'abord de chaque espèce mais il existe bien sûr des différences au sein d'un groupe : par exemple, certains êtres humains souffrent de daltonisme, c'est à dire une déficience de la vision d'un des photorecepteurs. Voici une image vu d'abord par un personne saine (1) comparée à une personne souffrant de protanopie (2), c'est à dire le daltonisme affectant le photorecepteur rouge.

 

 

Vision d'un individu sain

1

 

Vision d'un individu souffrant de protanopie

 

 2

Sources :

Sciences et Vie Junior n° 329 de février 2017, profil-couleur.com, futura-sciences.com, Dictionnaire de Physique écrit par Elie Levy, wikipédia.fr, espace-sciences.org, physique-chimie-college.fr, cnrs.fr

Images :

wikipédia.fr

Posté par Clementincouleur à 19:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


jeudi 23 février 2017

Comment définir un être vivant ?

Un être vivant est un "organisme doté de vie". Cela signifie que c'est un être qui naît : cet organisme a "un début" puisqu'il n'a pas toujours existé ; il grandit, c'est à dire que sa taille et son aspect se modifient durant son existence ; il se nourrit, donc il consomme de la matière organique, rejete des déchets et meurt car c'est un organisme qui a "une fin" : qui n'est pas éternel. Il y a plusieurs types d'êtres vivants : les animaux (dont les hommes font partie), les végétaux, les champignons mais aussi les bactéries. Ces catégories, qui regroupent des multitudes d'espèces, sont tous constituées d'une ou de plusieurs cellules (parfois des milliers !). Il s'agit d'un point commun à tous les êtres vivants, qui montre qu'ils ont tous un lien de parenté plus ou moins évident.

Nous n'avons malheureusement pas trouvé d'informations en ce qui concerne l'effet de la couleur sur les champignons. Voici le peu de résultat de nos recherches sur les bactéries.

La coloration de Gram, un moyen de distinguer les bactéries :

Cette technique doit son nom au bactériologiste Hans Christian Gram qui a mis au point un protocole expérimental en 1884. Il s'agit d'une coloration qui met en évidence les propriétés de la paroie bactérienne et utilise ces proprétiés pour classer les bactéries . Elle permet d'avoir des informations rapidement sur le type et la forme des bactéries présentes dans un milieu ou dans un produit .
Grâce a cette expérience , les scientifiques peuvent distinguer premièrement les bactéries à Gram positif, dotées d'une simple paroi avec une grande quantité de peptidoglicane (paroi bactérienne qui maintient la forme de la bactérie et qui la protège de la pression). Deuxièmement, il existe les bactéries à Gram négatif, composées de moins de peptidoglycane mais pourvues d'une membrane externe supplémentaire. Il faut tenir compte de ces informations car elle permettent d'observer la résistance des bactéries ainsi que l'efficacité des antibiotiques selon le type de bactéries observées.    

Par exemple :

 

En rose, Escherichia Coli, en violet les Staphylocoques

 

-Les staphylocoques et les streptocoques, bactéries à Gram positif, apparaissent en violet.

-Les Escherichia Coli, endobactérie à Gram négatif, apparaissent sous forme de bacille rose/rouge.

 

Sources :

wikipedia.org, www.cosmovisions.com, lucbor.fr, ac-grenoble.fr, rts.ch, vikidia.org

Images :

commons.wikipedia.org

Posté par Clementincouleur à 18:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,